top of page

L'après 11 mai : se préparer au déconfinement.

Dernière mise à jour : 17 avr. 2022


Déjà sept #semaines ont passé. Cela fut très #intense pour moi aux contacts de patients. Mais pour la plupart d’entre-vous, l’intensité était autre et le temps était autre. A l’image du lapin toujours en #retard de "Alice aux Pays des Merveilles", avec ses yeux rivés sur son #chronomètre en train de courir…




Et si cette image, c’était nous avant le confinement ? Depuis, le temps, ce véritable #dictateur implicite a cessé de se glisser dans nos #journées voire nos nuits pour certains. Cela ne nous a pas permis de partir avec quelqu’un en #vacances, certes, mais cela nous a au moins permis de se #retrouver avec #soi-même chez soi et devoir gérer tout ce temps libre : du temps #libéré.


Dans un premier temps on a voulu recalquer nos #règles du quotidien, et nous nous sommes imposé une #discipline dans un besoin de résultats. Sauf que l’on nous demandait simplement d’être inactif. Inactif mais #créatif. Ce confinement nous a permis de #lever le pied et d’apprendre à ne pas vouloir tout #maitriser, prendre du recul surtout pour tous les #maniaques du contrôle.


Ce #lâcher prise, imposé et cruel au début, nous a fait se retourner vers l’essentiel et de déculpabiliser de tout tout le temps. #Déculpabiliser d’avoir la #flemme, se faire des soirées Netflix, déculpabiliser de faire sa sieste l’après-midi ou encore de se prendre un apéro le soir. Cette #oisiveté imposée a eu du bon d’enfin nous laisser du #temps, ce temps qui nous manquait et pour lequel on courrait.


Deux mois qui ont découlé à notre rythme, au rythme de chacun et non pas au rythme de son patron ou de la société. Deux mois d’un #rythme #serein. "Faut bien gagner sa vie vous me dites ?" Je suis d’accord ! Et nous vivons tous avec des #exigences en termes de confort. Mais que vaut vraiment la vie si on passe perpétuellement à côté des choses qui comptent ?


A l’aube du #déconfinement, reprenons le #rythme en essayant de tirer des #leçons de ce moment singulier et de prendre du #temps pour soi, du temps pour lire, du temps pour s’#évader et du temps seul pour penser. Il n’y a pas de réponse unique, vous ne la trouverez pas « le parfait guide du confiné » qui n’existe pas. Les réponses et les solutions varieront pour tous et pour chacun.


On vous a extirpé de force la tête du guidon ? Vous étiez sous l’eau et on vous a arraché de la flotte ? Alors maintenez-vous, gardez la tête haute, ne vous noyez pas après le déconfinement, offrez-vous davantage d’occasions d’#accomplissements #personnels, et après du 11 mai, mettez le cap sur l’#essentiel !


Par Dr Thomas K. – Tous droits réservés – Entreprise Thomas K. Edition ©

43 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Post: Blog2_Post
bottom of page