top of page

Mes règles me donnent la migraine : pourquoi ?

Dernière mise à jour : 17 avr. 2022

De nombreuses femmes les appréhendent chaque mois : la #migraine menstruelle, aussi appelée migraine #cataméniale. C’est un type particulier de migraine qui survient au moment des menstruations ou durant les jours qui les précèdent. La raison ? La chute du taux d’#œstradiol, l'hormone féminine par excellence.



Quels liens existent-ils entre migraines et #menstruations ? Pourquoi les règles peuvent-elles déclencher une migraine ? Comment atténuer ces #douleurs spécifiques ?


Que sont les migraines cataméniales ?

Ces crises migraineuses sont intimement liées au cycle hormonal féminin : on parle de crise #hormonodépendante. Elles apparaissent entre deux jours avant et trois jours après le premier jour des règles. Bien que dépourvues de troubles sensoriels précurseurs, encore appelés aura, les migraines cataméniales sont en moyenne plus douloureuses que les migraines classiques.


Quelles sont les causes des migraines menstruelles ?

En règle générale, la migraine fait suite à des dysfonctionnements neuro-vasculaires, sous l'influence de prédispositions génétiques couplées à des stimuli environnementaux. Ces facteurs déclenchants peuvent varier d’un patient à l’autre et les fluctuations hormonales en font partie, à l’image du changement du taux d’#œstradiol, qui atteint son minimum 1 à 5 jours avant les règles, constituant ainsi un facteur déclenchant de migraine.


Les migraines : féminines ?

En raison des différences et des fluctuations hormonales, la migraine a une prédominance féminine marquée. Ces céphalées concernent trois à quatre fois plus les femmes que les hommes.

Quels sont les facteurs de risque ?

Face à la migraine menstruelle, une prédisposition génétique ne fait plus débat. D’ailleurs, les gènes impliqués ont été identifiés : il s’agit de l’ADN qui code pour des protéines impliquées dans les transmissions nerveuses et neuronales. Plus d’une douzaine de gènes seraient impliqués dans ce processus.


Ces symptômes sont-ils les mêmes que ceux de la migraine classique ?

La migraine cataméniale provoque des symptômes identiques à ceux d’une migraine classique. On parle de douleur pulsatile unilatérale, souvent accompagnés de nausées et d'une hypersensibilité à la lumière et au bruit. À la différence des migraines classiques, les crises de migraine menstruelle durent en général plus longtemps et sont plus intenses.


Quels traitements possibles ?

Face aux migraines, le paracétamol n’est pas assez efficace, en raison de la composante inflammatoire. Pour une meilleure action antalgique, et en l’absence de contre-indication, c’est l’ibuprofène qui est préféré. Il peut se choisir en association avec la caféine, non pour son aspect stimulant, mais en raison d'une synergie avec l'ibuprofène. Attention : comme tout anti-inflammatoire, il est recommandé de les prendre au cours d’un repas ou d’une collation, afin d'éviter les aigreurs d’estomac qui constituent leurs principaux effets secondaires.


Et si les douleurs ne passent pas ?

En cas de douleur persistante, suite à une auscultation médicale et si le diagnostic est posé, votre médecin généraliste pourra vous prescrire une famille de médicament : les #triptans. Pris dès le début de la crise, les triptans agissent directement sur la vasomotricité des vaisseaux crâniens et permettent de stopper la #migraine en bloquant les phénomènes successifs de vasoconstriction et vasodilatation.


Quelles molécules choisir ?

Ces traitements médicamenteux ne sont pas dénués d’effets secondaires et doivent être discutés avec votre médecin généraliste. Il saura vous conseiller les molécules les plus adaptées à votre situation ainsi que les modes d'administration. N’hésitez pas à solliciter également votre pharmacien quant à l’utilisation de ces médicaments antidouleurs.


Par Dr Thomas K. – Tous droits réservés – Entreprise Thomas K. Edition ©

25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


Post: Blog2_Post
bottom of page